Actualité

L’École Supérieure de l’Immobilier (ESI) propose l’offre de formation la plus complète dédiée aux métiers de l’immobilier.

Des jeunes titulaires du baccalauréat aux professionnels avertis, ses programmes apportent une réponse pédagogique adaptée, en formation initiale comme en formation continue, sur des durées courtes ou longues.
Créée en octobre 2004 par la FNAIM, première organisation professionnelle de l’immobilier en France et en Europe, l’ESI est aujourd’hui la première école-entreprise spécialisée.
Grâce à ses liens avec la National Association of Realtors (NAR), la première organisation professionnelle de l’immobilier aux États-Unis et le Conseil européen des professions immobilières (CEPI), l’école repousse les
frontières et se place résolument au cœur du mouvement d’internationalisation des marchés.

1ere ÉCOLE-ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS L’IMMOBILIER

Les adhérents FNAIM ont une obligation de formation continue annuelle.
La FNAIM agit depuis près de 70 ans pour que les acteurs de l’immobiliersoient des professionnels dûment formés et qualifiés.
Pour les accompagner, elle a créé en 2004 l’École Supérieure de l’Immobilier, la première école-entreprise spécialisée du secteur.

Les adhérents FNAIM ont une obligation de formation continue

En partenariat avec 6 universités,de bac+2 à bac+5, l’École Supérieure de l’Immobilier accueille les étudiants en formation par alternance, et les professionnels confirmés en formation continue.

13 CURSUS DIPLÔMANTS RECONNUS PAR L’ÉTAT

chasseur appartement

STARTGO: Paul henri Pascal nous parle de sa colllaboration avec Chasseurs d'appart M6. C’est une aventure enrichissante et une expérience à laquelle le PDG de Start Go Group n’aurait pas même imaginé, quelques jours auparavant, que de participer à la célèbre émission de la chaîne M6 « Chasseurs d’appart ».


COMMENT A COMMENCE CETTE COLLABORATION ?

En fait, c’est par téléphone que Marie-Pierre m’a contacté pour de l’inter agence pour un bien que j’avais à vendre suite à une pub sur internet, mais les critères ne correspondaient pas aux besoins de sa cliente et je « me suis pris au jeu » de lui chercher et sélectionner des biens, en Chasseurs d’appart, selon les critères qu’elle m’a alors donnés. Je ne l’avais jamais rencontrée et si on m’avait dit quelques jours avant que cela m’arriverait je n’y aurais jamais cru.

 

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI

Montpellier Paul henri Pascal collabore avec chasseurs d'appart'

Des modules spécialisés dans les 13 métiers FNAIM
Environ 400 thématiquesau choix
Pour tous les niveaux
Pour toute l’équipe: dirigeant, négociateurs, gestionnaires, assistante commerciale…
Des stages d’intégrationpour vos nouvelles recrues
Des stages de perfectionnementpour vos collaborateurs expérimentés
Des modules inter-entreprisesdans les régions
Des formations intra-entreprises, sur-mesure,adaptées à vos besoins spécifiques

PROFITEZ D’UN LARGE ÉVENTAIL DE FORMATIONS

START GO GROUP vous présente la vidéo du métier d'agent immobilier.
Voici les définitions : Agent / Agente de location immobilière Agent / Agente immobilier Agent commercial / Agente commerciale en immobilier Assistant commercial / Assistante commerciale en immobilier Attaché commercial / Attachée commerciale en immobilier Conseiller / Conseillère de location en immobilier Conseiller / Conseillère de transaction en immobilier Conseiller / Conseillère de vente en immobilier Conseiller / Conseillère en immobilier d'entreprise Conseiller / Conseillère immobilier Mandataire en vente de fonds de commerce Marchand / Marchande de biens immobiliers Négociateur / Négociatrice en immobilier Négociateur / Négociatrice en immobilier d'entreprise Négociateur / Négociatrice en location immobilière Négociateur / Négociatrice immobilier Négociateur / Négociatrice immobilier en bureau de vente Prospecteur(trice) négociateur(trice) en immobilier Responsable d'agence immobilière Responsable de clientèle en transaction immobilière Responsable de vente immobilière Vendeur / Vendeuse en immobilier neuf Vendeur / Vendeuse immobilier.

 

Vidéo promotionnelle du métier de négociateur immobilier

Il a fallu attendre le 31.07.2014 pour que les pouvoirs publics décident enfin de publier, pour les baux d’habitation, un premier décret d’application de la loi Alur. Ce décret définit des zones dites « tendues », ce qui est loin d’être anodin...


Zones « tendues » : un cadre

Pour l’encadrement des loyers... La loi Alur du 24.03.2014 a créé un dispositif « pérenne » d’encadrement dit « légal » des loyers pour les logements loués nus (résidence principale) situés dans des zones dites « tendues ». Ce dispositif, régi par les articles 17 et 17-2 de la loi du 06.07.1989, ne deviendra toutefois effectif, dans une zone concernée, qu’après la mise en place d’un observatoire local des loyers (agréé par l’État), puis la fixation de loyers dits de référence (à prendre en compte) par arrêté préfectoral. Notez qu’un dispositif comparable a aussi été instauré pour la location en meublé à titre de résidence principale.

Des certitudes... Un décret paru le 31.07.2014 est venu préciser les zones « tendues » qui relèveront du dispositif d’encadrement légal des loyers. Seront concernés les logements situés dans une commune où s’applique (de plein droit) la taxe sur les logements vacants (TLV). Un logement devra à ce titre figurer dans la liste des communes fixée par un décret du 10.05.2013 (et qui vise 28 agglomérations). Ailleurs, la fixation d’un loyer sera « libre » , en principe (loi de 1989, art. 17 III) .

En l’état... L’article 12 du décret du 30.07.2014 a bien pris soin de préciser que, pour l’application de l’article 17 de la loi de 1989, la liste des communes pourra «  être modifiée » par un nouveau décret. Le « zonage » est donc susceptible d’évoluer...

Attention ! Une présentation hâtive ou tronquée du décret du 30.07.2014 peut laisser penser que la  relocation d’un logement (vacant depuis moins de 18 mois) sera seule concernée par le dispositif d’encadrement légal des loyers. C’est inexact, en l’état : l’article 17 de la loi de 1989 vise sans distinguer tous les « logements mis en location » et un bail renouvelé est aussi concerné (cf. art. 17-2) .
Congé d’un locataire : incidence

Ce qui a changé. Si cela peut être discuté (cf. notice), les pouvoirs publics ont indiqué le 07.08.2014 qu’un locataire donnant congé peut se prévaloir, depuis le 01.08.2014, d’un préavis réduit (un mois) si son logement est situé dans une commune où s’applique la TLV (cf. loi de 1989, art. 15) .

Sous condition... Pour bénéficier du préavis d’un mois, et sauf à se prévaloir d’un autre motif légal, le locataire doit préciser dans son congé qu’il est justifié au regard de la situation du logement (commune où s’applique la TLV). À défaut, le délai de préavis applicable à ce congé reste de trois mois.

La limite. Au vu du dispositif transitoire de la loi Alur, seul un locataire ayant signé un bail depuis le 27.03.2014 peut se prévaloir de ce (nouveau) cas de préavis réduit. La ministre du Logement a confirmé que les modifications apportées par la loi Alur, sur le préavis réduit, ne s’appliquent pas pour les baux en cours au 27.03.2014 (Rép. min. n° 39135 du 03.06.2014, JOAN p. 4580) .
Ce qu’il faut aussi prendre en compte

Immeuble loué, mis en copropriété. Là où un immeuble indivis, comprenant plus de quatre logements et situé dans une commune où s’applique la TLV, est mis en copropriété, les baux en cours de locataires en place sont « prorogés de plein droit » d’une durée de trois ans, depuis le 01.08.2014 (cf. loi du 06.07.1989, nouvel art. 11-2) .

La limite. Seuls les locataires ayant signé un bail depuis le 27.03.2014 peuvent, à notre avis, bénéficier de cette nouvelle protection.
Dans une commune où s’applique de plein droit la TLV, un locataire peut donner congé avec un préavis réduit à un mois (bail signé depuis le 27.03.2014) et un bailleur pourra être concerné par le dispositif d’encadrement légal des loyers.

Réforme Alur : du nouveau pour les zones « tendues » !

INVESTISSEMENT IMMOBILIER - FISCALITÉ - LOI PINEL

Comme cela avait été annoncé, le projet de loi de finance (PLF) pour 2015, déposé le 01.10.2014, modifie le dispositif d’incitation à l’investissement locatif « Duflot ». Place donc au dispositif Pinel ! Que faut-il en savoir, en l’état ?

Dispositif Pinel : en bref
Une évolution... Le PLF pour 2015, en son article 5, vise à modifier le texte du CGI régissant le dispositif Duflot. Le nouveau dispositif, déjà appelé « Pinel » du nom de l’actuelle ministre du Logement, a vocation à s’appliquer jusque fin 2016.

... sans révolution. Comme l’indique l’intitulé même de l’article 5 du PLF, le texte vise à procéder à un « aménagement » (sic) du dispositif Duflot. Et son examen révèle un statu quo pour le dispositif Pinel, à bien des égards (voir notice). Ainsi, comme en Duflot, le bénéfice de la réduction d’impôt sur le revenu (IR) prévue, dont l’assiette sera le prix de revient (prix d’achat) de l’investissement, sera conditionné à l’engagement de louer un logement éligible à titre de résidence principale, en respectant des plafonds au vu de sa localisation : montant du loyer, ressources du locataire (voir notice).
Dispositif Pinel : principale nouveauté

Une option. Le texte ouvre à un investisseur une option pour la durée de l’engagement initial de location : six ou neuf ans. La durée choisie (irrévocable) impacte le taux de la réduction d’IR (répartie sur six ou neuf ans) dont il peut bénéficier (en métropole, 12 % pour six ans et 18 % pour neuf ans – inchangé).

Le « bonus » fiscal. À l’issue de la période de six ou neuf ans, l’investisseur pourra continuer de bénéficier d’une réduction d’IR en prorogeant son engagement initial de location. Si la durée de celui-ci est six ans, la prorogation pourra porter sur une première période triennale (puis une seconde), avec à la clef une nouvelle réduction d’IR (6 % pour la première puis 3 % pour la seconde). Pour un engagement de neuf ans, une prorogation de trois ans permettra d’obtenir une nouvelle réduction IR de 3 %. Dans tous les cas, la réduction d’IR sera imputée, par période triennale, à raison d’un tiers de son montant sur l’IR dû au titre de chaque année de la période. Attention ! Malgré ce que l’on a pu/peut lire, et ce que peut laisser croire l’exposé des motifs du PLF, le texte ne permet pas de bénéficier d’emblée d’une réduction IR au taux de 21 % en s’engageant à louer pour une durée initiale de 12 ans.

La limite. S’il resterait possible de bénéficier du Pinel pour deux logements par an, un triple plafond est à prendre en compte côté investisseur pour calculer et apprécier sa réduction IR, comme en Duflot. D’une part, le plafond lié à la surface du logement (5 500 € par m², en l’état). D’autre part, le plafond annuel global de 300 000 €. Enfin, et ce n’est pas rien, le plafond annuel global des « niches fiscales » pour l’IR (en l’état, 10 000 € – inchangé).
Ce qu’il faut aussi savoir

Location à un proche. Le PLF ouvre la possibilité de bénéficier du dispositif Pinel si le logement est loué à un descendant ou ascendant... sous réserve de respecter les plafonds de ressources.

Investissement SCPI. Un investisseur souscrivant des parts d’une SCPI « Pinel » pourra bénéficier « à plein » du nouveau dispositif.

Entrée en vigueur. Si cela mériterait (vite) des précisions du fisc, le nouveau régime s’appliquera aux « acquisitions, constructions et souscriptions » déjà réalisées depuis le 01.09.2014. Mais attention : la faculté de louer à un descendant/ascendant (déjà discutée...) ne s’appliquera qu’à un investissement réalisé à compter du 01.01.2015.
Si le Pinel maintient les contraintes et limites du Duflot (plafonds de ressources/loyer, plafonnement des niches fiscales, etc.), il offre en l’état plus de souplesse pour l’engagement initial de location avec un bonus fiscal s’il est prolongé (jusqu’à 12 ans), et pourrait permettre de louer à un descendant/ascendant... en 2015.

 

EN SAVOIR PLUS

Investissement immobilier - fiscalité - loi pinel

Les agents spécialisés dans les ventes en viager ont parfois l'allure de croque-morts !

Pourtant ces transactions articulées autour de la durée de vie supposée du vendeur peuvent s'avérer un bon calcul pour chacune des parties,a condition d'être bien conseillé.
La conjoncture s'y prête. La rareté de certains biens immobiliers et la hausse des prix, d'un côté, l'allongement de la durée de vie après la retraite, de l'autre, donnent un nouveau souffle au viager. "C'est pour le vendeur un bon moyen de compléter sa retraite par une rente régulière, tout en restant dans les lieux, affirme Pierre Wargnier, expert dans ce type de transactions à la Fnaim. Et pour l'acquéreur, c'est une façon d'acheter un bien moins cher, à condition de ne pas être pressé d'habiter le logement."


Espérance de vie

Au cours de sa carrière, l'expert aura tout vu : "Il y a ceux qui utilisent le viager pour déshériter en douce leurs descendants.
Il y a ceux qui se prennent tellement de sympathie pour l'acheteur qu'ils sont prêts à lui consentir un meilleur prix de vente.
Il y a aussi le cas de cette dame qui a tenu à faire porter le viager sur deux têtes - la sienne et celle de son chat", sourit-il.
Le principe est simple : sur la base de la valeur du logement sur le marché, le vendeur propose le versement immédiat d'un "bouquet" et le reste sous forme d'une rente viagère. Pour ce faire, l'expert divise le prix estimé moins le bouquet par l'espérance de vie du vendeur.

Si celui-ci disparaît rapidement, l'acquéreur aura fait une bonne affaire.

Sinon, beaucoup moins...
"La règle pour faire un bon placement est de ne pas acheter un viager, mais trois. Afin de mutualiser les risques".

En effet, les calculs sont faits à partir de l'espérance de vie moyenne du vendeur au jour de la transaction.

Or celle-ci ne cesse d'augmenter avec les progrès de la médecine. Avis aux amateurs !
 
Ce qui s'est vendu récemment :

- Paris 14e : un 2-pièces, immeuble ancien. Valeur libre 360 000 E, sur une tête femme de 82 ans, bouquet de 55 000 E et rente annuelle de 21 600 E.

- Paris 15e : un 4-pièces, immeuble récent. Valeur libre 720 000 E, sur une tête homme de 80 ans, bouquet de 350 000 E et rente annuelle de 16 800 E.

Les agents spécialisés dans les ventes en viager ont parfois l'allure de croque-morts !

Gratuit, efficace et pratique, Light Image Resizer est une solution de choix pour redimensionner et traiter facilement ses images de biens immobilier par lots. S'il s'avère efficace pour redimensionner et convertir rapidement ses images pour les publier sur internet, son assistant de transfert pour cadre photo numérique vous ravira tout autant.

Que ce soit pour publier vos photos sur internet, les partager par courriel, les transférer sur un cadre photo numérique, les graver sur DVD ou encore créer des fonds d'écran adaptés à vos appareils multimédias, vous allez forcément avoir besoin de les redimensionner au préalable. Pour ce faire, il existe de nombreuses applications gratuites, efficaces et pratiques. Dans ce domaine concurrentiel, on retrouve notamment les références Photo Magician, XNView, Photophant, RIOT (Radical Image Optimization Tool) et bien évidemment VSO Image Resizer . Aujourd'hui, le fameux logiciel de VSO Software a été repris par la société Obvious Idea de Fabrice Meuwissen, co-fondateur de VSO Software, et se nomme désormais Light Image Resizer.

TELECHARGER ICI

Redimensionner les photos de vos biens immobiliers avec Light Image Resizer

Les auto-entrepreneurs reçoivent en ce moment même leurs demandes de paiement de cotisation foncière des entreprises. Le 7 novembre dernier, le gouvernement annonçait une exonération pour certains d'entre eux. Mais alors, qui doit payer?

Ces dernières années, la cotisation foncière des entreprises a fait l'objet de plusieurs réformes. Le gouvernement avait revu dans le cadre du PLF 2014 le barème de l'assiette minimale de CFE. Il a aussi limité à un an l'exonération totale dont bénéficiaient jusqu'alors les auto-entrepreneurs.

Ces changements ont profondément inquiété les principaux intéressés. Les Poussins (défenseurs du régime) réclament depuis des mois un changement de calcul de la taxe. Pour eux, la cotisation foncière des entreprises est trop lourde et injuste.


Le 7 novembre 2014, Michel Sapin et Christian Eckert ont annoncé une exonération de CFE au bénéfice des auto-entrepreneurs n'ayant pas réalisé de chiffre d'affaires en 2012 et 2013. Un geste qui profitera cette année à 110 000 entrepreneurs, pour un coût de 16 millions d'euros.

Insuffisant pour calmer les ardeurs des Poussins. Ils ont bien été soutenus - une fois de plus - par le député Laurent Grandguillaume (PS). Ce dernier a en effet déposé un amendement dans le cadre du PLF 2015 en vue d'instaurer un taux forfaitaire à la CFE, de 0,03%. Reste que Valérie Rabaud, rapporteure générale de la commission des finances à l'Assemblée, et Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget, ont tout deux rejeté cette requête. Ils ont évoqué au cours des débats parlementaires un taux trop faible, qui rendrait la CFE symbolique. Mais encore, ils estiment avoir suffisamment pris en compte les différentes situations, avec le barème présenté l'an dernier.

Toutes ces considérations génèrent un certain flou pour les auto-entrepreneurs. L'Entreprise a donc recensé tous les cas générant, ou non, l'obligation de s'acquitter de la cotisation foncière des entreprises.
 

en savoir plus

Auto-entrepreneur, devez-vous payer la CFE fin 2014 ?

Start Go Group sera présent au salon de l'immobilier à Montpellier
Start Go Goup sera présent les 16, 17, 18 mars 2012 au 25e Salon de l'Immobilier du Languedoc-Roussillon Palais des Congrés Le Corum - Montpellier. Hall 3 Stand N° 42 en partenariat avec DESIGN CONCEPT SYSTEM'S

Entrée Gratuite

Accès :
Tramway : Station Corum – Lignes 1 et 2 (direct)
Parkings : Corum (direct) – Triangle ou Comédie (5 min à pied)
Autoroute : A9 (Sortie Montpellier Est)
Gare SNCF : Montpellier St Roch (10 min à pied)
Aéroport International Montpellier Méditerranée (Taxis et Navettes).

Start go immobilier présent au corum salon de l'immobilier Montpellier